Agriculture et Territoire

Ce « patrimoine naturel » que constituent les paysages de Tarentaise est à la fois la source et le fruit de l’agriculture montagnarde.

patrimoine naturel

Le territoire de Tarentaise se partage entre domaine skiable et activités agricoles ; deux activités interdépendantes :
- le tourisme hivernal a besoin de l’agriculture pour l’entretien de l’espace à moindre coût, pour l’épandage de fumiers afin de revégétaliser les pistes, pour la gestion du risque d’avalanche, pour le vivier d’emplois saisonniers qu’elle représente…
- l’agriculture a besoin du tourisme hivernal qui constitue un débouché important pour les produits du terroir, offre une double activité aux travailleurs locaux, facilite l’accès aux secteurs d’altitude…

travaux entretien

L’alpage, via son patrimoine bâti, ses paysages grandioses, ses cheptels, ses produits de qualité et son caractère « authentique » correspond à l’image d’Épinal que chacun se fait de la Savoie. Si la beauté du paysage est un atout économique pour la Tarentaise, l’entretien de l’espace et de la biodiversité représente bien une priorité absolue pour pérenniser l’activité touristique de la région, ressource économique majeure.
Les pratiques ancestrales des paysans, alternant fauche et pâture, concourent tout autant à la production d’un fromage de qualité qu’à l’entretien de l’environnement. L’activité agricole est ainsi de loin la solution la plus efficace et la moins coûteuse afin d’assurer ces deux fonctions, de production et de « jardinier de l’espace ». Encore faut-il préserver les exploitations agricoles en leur permettant de subsister, notamment en évitant que le foncier nécessaire aux foins et au pâturage ne cède systématiquement le pas face à l’urbanisation galopante.