La Tradition Porteuse d'Avenir

Comment des générations de paysans ont su s’adapter sans jamais oublier leur histoire.

laitière

Arivée du lait ou dépotage

Sans rupture entre hier et aujourd’hui, des hommes et des femmes, au fil des jours et des saisons, continuent de forger l’histoire du montagnard. Dans les hameaux, dans les villages, sur l’alpage, auprès de leurs bêtes, dans les champs, les étables ou les caves d’affinage, ils n’oublient pas les liens qui existent entre l’homme et son environnement, entre l’homme et le fruit des alpages : le fromage de Beaufort.

tradition beaufort

Quelques visionnaires ont ainsi fait le pari, dans les années 70, d’une modernité fondée sur la qualité, l’authenticité et l’ouverture au tourisme. Les agriculteurs ont cherché à adapter leurs outils et pratiques dans l’objectif de diminuer la pénibilité du travail et de faciliter la vie, allant ainsi dans le même sens que le reste de la société. Il fallait aussi penser à remplacer la main d’œuvre, en diminution très importante dans les fermes, alors que, dans le même temps, la taille des troupeaux augmentait.
Les agriculteurs ont su moderniser une tradition. Les finalités et les produits restent inchangées, seuls les moyens ont évolué, dans la continuité. Ils ont su transformer le handicap d’une agriculture de montagne, rude et enclavée, en atout. Cela n’a pu se réaliser individuellement. C’est par une conscience, une organisation et des outils collectifs (coopératives laitières, caves d’affinage, coopérative d’utilisation en commun du matériel, groupements pastoraux, services de remplacement, groupement technique et de développement agricole…) que notre agriculture vit encore aujourd’hui, là où d’autres ont échoué.
L’agriculture de montagne naviguera toujours entre tradition et modernité, pour conserver ses racines en restant ouverte au monde extérieur.

affinage beaufort moderne modernisation